Suivez nous sur Facebook

19/04, 9ème étape: Bariloche - San Martín de los Andes

Ce matin, le grpoupe doit se diriger vers la municipalité de San Martín de los Andes.

Tel que nous l´avons annoncé, le conseil délibérant nous a attribué un statut d´événement important à travers la déclaration d´intérêt Municipale. la municipalité et la Secretaría de turismo a rédigé également une résolution d´occupation de l´espace public pour que les véhicules ainsi que les pilotes puissent circuler librement. 

Cette étape prévoie 192 km de piste et donc le groupe aura surement l´occasion de prendre plusieurs photos du paysage sur la route.

Bastien aura l´occasion de faire une demonstration de moto TRIAL sur la place San Martin de la localité.

Bariloche- San Martín de los Andes
192 km
Les plus beaux paysages
Le trajet de la journée est l’un des plus touristiques de l’Argentine : il permet de longer sept lacs et traverser des forêts de mélèzes, lengas, alerces, au gré d’une route sinueuse, parfois en corniche. La palette de rouges, oranges, jaunes et verts de la végétation est saisissante et rend le voyage d’autant plus agréable. La Zoe du Team Ecosistema est aujourd’hui conduite par Francisco Casella, responsable Marketing de Scame qui est spécialement venu pour l’occasion et profite au maximum de l’expérience.
Éric Loiseau part en tête au volant de La Tesla de Sojasun et fait une pause à Puerto Pañelo à l’entrée du village de Villa l’Angostura, un petit port vraiment charmant, situé sur l’une des anses du lac Nahuel Huapi où toute l’expédition, sauf les cyclistes partis avec leur pique-nique, décide de déjeuner quelques « empanadas » (chaussons à la viande ou au fromage) dans un petit kiosque. « C’est la plus belle route que nous ayons faite », assure Bastien Hieyte qui se fait plaisir dans les virages et arrive à faire l’étape en entier sans recharger.
Sur la place de notre destination finale, San Martín de los Andes, l’accueil est incroyable. Beaucoup d’habitants, une grande partie du conseil municipal sont présents -les responsables du tourisme, de la presse, de l’environnement, et Rubén Kalmbach qui travaille à la municipalité et fait aussi partie de l’AAVEA et surtout tous les professeurs et élèves du lycée technique spécialisé en énergies renouvelables. L’ambiance est festive, les questions fusent de partout, et chacun veut essayer les voitures. Des cyclistes s’approchent pour nous montrer leurs propres vélos électriques fabriqués par une marque argentine. Le show de moto trial de Bastien Hiyete devient le clou de la journée.
La petite ville de San Martín de los Andes, située sur la rive du lac Lacar, a fait du développement durable l’un des objectifs prioritaires de sa gestion, en particulier au niveau des transports publics : c’est pourquoi la maire n’a pas hésité à déclarer The Green Expedition d’intérêt municipal. Le lycée technique, quant à lui, fait la promotion des énergies renouvelables et travaille sur un projet d’adaptation de voitures thermiques en voitures électriques pour devenir ainsi le premier lycée à avoir des élèves pourvus d’un diplôme de conduite de véhicules électriques.
La nuit tombe, les curieux continuent de venir voir les véhicules pendant que l’ensemble de The Green Expedition part dîner au restaurant Porthos où nous a invités la municipalité.