Suivez nous sur Facebook
Accueil   >  Le Raid

Le Concept de l'eco-raid Ruta 40 - 2018

LE CONCEPT
 
Prévu en avril 2018, The Green Expedition sera le premier et plus long éco-raid du monde. Un périple de 5000 kilomètres en 20 jours, qui vise à démontrer que même des véhicules propres peuvent effectuer un raid grande distance dans une nature sauvage à l’autre bout du monde.
C’est en Argentine que se déroulera ce nouveau challenge d’A.T.O., un parcours splendide le long de la Cordillère des Andes sur une route mythique, la « Ruta 40 » : chemins, routes désertes, pistes...
La Route 40 est un trajet mythique promu produit touristique national. Elle commence en Patagonie au niveau de la mer et s’étend sur environ 5 000 km, traversant 20 parcs nationaux, 18 cours d’eau importants, reliant 27 cols andins et culminant à 4 895 mètres.
 
"C’est encore un défi de mobiliser les acteurs du marché sur l’électrique, mais nous croyons sincèrement que The Green Expedition préfigure ce que seront les raids motorisés de demain. Nous cherchions des routes sauvages où nous pourrions tester les limites des véhicules électriques et permettre aux constructeurs automobiles d’avoir des retours de qualité de la part des pilotes en situation réelle. " .
 
 

LE SOUTIEN OFFICIEL du Ministère de l’environnement et du développement durable argentin

De retour d’un repérage en Argentine réalisé en juin 2017, l’équipe d’Atypik Travel Organisation est revenue avec le soutien officiel du Ministère de l’Environnement et du Développement durable argentin et la collaboration des élus locaux. Egalement, chaque municipalité traversée a accepté d’ouvrir son réseau public et de permettre aux véhicules de se ravitailler au coeur des villes.

 

 

LES ENJEUX DE THE GREEN EXPEDITION 2018

LES ENJEUX DE L'ECO-RAID

LE SOUTIEN OFFICIEL du Ministère de l’environnement et du développement durable argentin

LE DÉFI TECHNIQUE
Pour cet éco-raid, ce ne sera pas la vitesse qu’il faudra optimiser, mais bien l’efficacité et l’ingéniosité… Un défi de taille pour des véhicules électriques dont l’autonomie va être éprouvée dans des conditions de route bien loin de celles rencontrées habituellement. Avec une consommation moyenne de 15 kWh/100km et des batteries de minimum 45 kWh, les pilotes devront faire preuve d’une éco-conduite exemplaire pour aller au bout des étapes allant de 200 à 300 kilomètres. Par exemple, une Renault Zoe 40, avec ses 41 kWh, pourra suivre le raid uniquement si le pilote sait faire preuve d’une éco-conduite exceptionnelle, ou avec une petite recharge intermédiaire. C’est un challenge inédit auquel A.T.O. souhaite associer les constructeurs et les sous-traitants automobiles, avec des répercussions attendues sur les véhicules électriques de série.

UN PARCOURS                                                                                                                                                                                                                                             Le parcours de The Green Expedition comprendra les incontournables du paysage argentin avec notamment « Le Perito Moreno » , un des plus célèbres glaciers de la Patagonie argentine, San Carlos de Bariloche et ses lacs miroirs, la région viticole de Mendoza, Cafayate, ou encore Pumamarca et la montagne aux sept couleurs.

ENGAGEMENT HUMANITAIRE ET ÉCOLOGIQUE                                                                                                                                                                                                  Pour cela, Atypik Travel Organisation s’est associé à la Fondation Ruta 40 (cf. encadré). Cette ONG a pour mission de consolider le rôle de l’éducation dans les écoles le long de la Route 40, colonne vertébrale de l’Argentine, afin que tout un chacun puisse accéder à l’éducation dans les meilleures conditions. Ainsi, durant The Green Expedition, 6 écoles recevront la visite des équipes du raid qui apporteront des fournitures scolaires et animeront des interventions de sensibilisation à l’écologie auprès des élèves (cf. photo prise lors d'un repérage).

A.T.O. souhaite aussi participer à l’électrification de la Route 40. Les contacts établis avec toutes les municipalités qui seront traversées sur le parcours de The Green Expedition ont permis de valider un engagement fort : celui de mettre à disposition du raid des prises 32A triphasées au coeur de chaque réseau public (situées en général sur les places centrales des villes) et surtout, celui de pérenniser au moins une prise pour le public et les véhicules électriques, une fois le raid passé. 

LA QUESTION DE LA BATTERIE SUPPLÉMENTAIRE
L’ajout d’une batterie supplémentaire est toléré et permet au véhicule de disposer d’une plus grande autonomie. Néanmoins, c’est au détriment de l’efficacité du véhicule devenu plus lourd. Pour exemple, une Tesla Model S, équipée d’un pack d’une capacité de 70 à 100 kWh, consommera pas moins de 18 kWh/100 km dans les conditions du raid. Il faudra alors aux pilotes recharger presque 60 kWh chaque nuit ! Un compromis est donc à trouver entre efficacité et capacité des batteries. Plutôt que d’ajouter des accumulateurs, il pourrait être plus judicieux de se focaliser sur le poids du véhicule et/ou sur la quantité d’énergie récupérée lors des descentes et des freinages.

LES DEFIS DU RAID

• Technique : pour les motos, ce sera donc la stratégie de course qu’il faudra optimiser. L’ingéniosité du pilotage et le choix des recharges intermédiaires seront déterminants car l’autonomie des véhicules va être éprouvée dans des conditions de route bien loin de celles rencontrées habituellement (vent, grandes différences de température, dénivelés etc...). Seule une éco-conduite exemplaire permettra d’aller au bout des étapes de 250 kms en moyenne.
• Écologique : « Il s’agit d’organiser un éco-raid dans un pays presque totalement dépourvu de borne de recharge et où le parc électrique est quasi inexistant ! Notre ambition est de contribuer
à l’électrification de la Route 40 » explique Bruno Ricordeau. Pour cela, l’organisateur a reçu un engagement fort : les municipalités traversées mettront à disposition, comme en 2018, leur réseau
public pour recharger les véhicules du raid (des prises 32A triphasées devraient ensuite être laissées à la disposition du public à l’issue du raid).
• Sportif : la condition et la préparation physiques, la capacité à tenir l’endurance et à se dépasser seront évidemment des atouts quand on sait que la Patagonie et la Terre de Feu sont des régions
régulièrement battues par les vents, réguliers ou en rafale. D’une journée à l’autre, les conditions météorologiques peuvent radicalement changer et une journée ensoleillée aux températures
clémentes peut très bien précéder une journée froide et enneigée!
• Humanitaire : aventure solidaire, The Green Expedition s’est engagée auprès de la Fondation Ruta 40 (ONG qui oeuvre pour l’éducation dans les écoles le long de la Route 40) pour visiter, sensibiliser les élèves à l’écologie et apporter des fournitures scolaires dans 3 écoles le long du parcours