Suivez nous sur Facebook

De Poitiers au Sahara, ce rallye électrique veut faire rimer Afrique et écologique - Détours CANAL+
Hilaire Picault | 02/07/2021 10:40

De Poitiers au Sahara, ce rallye électrique veut faire rimer Afrique et écologique - Détours CANAL+                           Hilaire Picault | 02/07/2021 10:40

 

Les pilotes du "Green Expedition" feront 3000 kilomètres en 8 jours à bord de véhicules 0 émission. Qui a dit que les batteries ne permettaient pas les longs trajets ?

Vous pensiez que les voitures électriques étaient réservées aux citadins ? Le 17 septembre prochain, vous pourrez demander leur avis aux 30 équipes (20 de conducteurs et 10 de motards) qui prendront le départ devant le Futuroscope de Poitiers pour le Green Rallye Sojasun, parrainé par la marque de desserts bio et l’organisateur de raids Atypik Travel. En une semaine, les pilotes devront traverser la France, l’Espagne, et le Maroc pour atteindre Cap Juby, aux portes du désert du Sahara le 25 SEPTEMBRE prochain.

Dessine-moi un rallye. Étapes mises à part, l’itinéraire de chacun est libre mais l’objectif est clair : confronter les véhicules aux températures extrêmes (le froid des nuits met les batteries à rude épreuve) et démontrer que les véhicules décarbonés ont le niveau des modèles thermiques. Et last but not least, le tracé reproduit le trajet de l’aéropostale, mythique transport de courrier entre la France et l’Afrique rendu célèbre par Antoine de Saint-Exupéry. Le rallye prendra fin à quelques pas du fort où l’aviateur écrivit Le Petit Prince.

Optimiser sa conduite. C’est la 3e édition de ce rallye zéro émission qui « préfigure les raids motorisés de demain » selon le directeur de Atypik. The Green Expedition Sojasun impose à ses concurrents un défi nouveau : l’optimisation de l’énergie. « C’est bien la stratégie de recharge et le choix des points de ravitaillement qu’il faudra peaufiner pour espérer arriver le premier » affirme-t-il, en précisant bien que le recours aux groupes électrogènes à pétrole est strictement interdit.

Pour récompenser cet effort vertueux pour l’environnement, les organisateurs et leurs parrains en profiteront pour livrer des fournitures scolaires aux élèves entre Tanger et Tarfaya et feront de la sensibilisation à l’écologie. Des échanges de courriers entre petits Français et Marocains auront lieu comme au temps de l’Aéropostale. Car c’est aussi ça, le devoir de la mobilité propre : tracer un trait d’union entre les habitants d’une même planète.

Accéder à l'article en ligne: ICI

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser